Interview

Tout savoir sur la première compétition virtuelle de synchro


Image

Skyliners Senior - Programme court. (Credits: Ice Galaxy - 2019)

Avec plus de 150 équipes participantes chaque année, Porter Classic est la plus grande compétition "sur invitation" des États-Unis. Avec les incertitudes de cette saison en raison de la pandémie COVID-19, le comité d'organisation a décidé d'organiser un événement virtuel. Comment se déroulera la compétition? Nous avons demandé à Karen Wolanchuk, l'arbitre en chef de nous en dire davantage.

ADV picture
Vous avez récemment annoncé que vous organiseriez un événement virtuel cette année. Qu'est-ce que ça veut dire?

Karen Wolanchuk: En avril 2020, nous avons discuté des possibilités d'accueillir un événement cette année. Alors que les discussions se poursuivaient tout au long de l'été, des compétitions de patinage artistique virtuel commençaient et nous nous sommes dit: "Pourquoi ne pas essayer ceci pour la synchro?" Avec autant d'incertitudes cette saison à cause de la pandémie COVID-19, nous voulions offrir quelque chose pour que les équipes puissent se développer dans leurs nouveaux programmes. Nous avons senti que nous pouvions permettre cela virtuellement.

Les équipes de synchro devront donc envoyer une vidéo?

Oui. Très simplement, les équipes filmeront leurs programmes en respectant les règles que nous élaborerons. Ils téléchargeront ensuite le programme qu'ils souhaitent faire évaluer sur une plateforme en ligne. Un panel technique et un jury seront affectés à chaque compétition et ils évalueront les niveaux, les GOEs et les composants. Un responsable technique préparera le protocole de l'équipe. Après les programmes, nous organiserons des sessions de feedback de la part des coachs dans Zoom, avec un membre du panel technique et des juges.

Quels sont les avantages pour les équipes de participer à ce type d'événement?

L'un des avantages est que cela peut aider l'équipe à se préparer aux compétitions normales l'année prochaine. Deuxièmement, des séances de feedbacks seront programmées avec les entraîneurs, leur fournissant des informations précieuses sur leurs éléments, leurs niveaux et la composition du programme. Troisièmement, nous pensons que ce concept d'événement virtuel pourra grandement motiver les athlètes.


Qui devra filmer les performances et quelles seront les modalités?

L'entraîneur ou une personne familière avec le programme et l'équipement de la caméra filmera le programme de l'équipe. Bien sûr, le programme qui sera téléchargé ne devra pas être édité ou manipulé. Nous mettrons en place des contrôles informatiques pour examiner et vérifier les fichiers vidéo.

En participant avec une vidéo, on peut imaginer que les équipes enverront la meilleure performance possible (sans chute, ni erreur majeure). Pensez-vous que nous pourrons recréer virtuellement cette "ambiance de compétition" avec les surprises du direct?

Bien entendu, l'atmosphère d'une compétition sur place ne pourra jamais être reproduite virtuellement. Je m'attends à ce qu'une équipe enregistre son programme plusieurs fois et sélectionne la meilleure performance à envoyer avant la date limite, qui sera probablement aux alentours du 30 novembre.


Si vous 💙 Jura Synchro, soutenez-nous en laissant un pourboire 😉!

Soutenez Jura Synchro sur Tipeee
Qu'en est-il du jugement?

Un planning sera préparé avec des panels sélectionnés pour chaque compétition. Des juges de niveau international et de l'ISU seront utilisés, en particulier pour les segments Senior et Junior. Les programmes courts et libres Seniors et Juniors seront des événements séparés, pas une épreuve combinée, afin que les équipes puissent si besoin inscrire un seul programme (ou les deux) en fonction de leur «préparation» à la compétition.

Le public pourra-t-il regarder l'événement?

Les détails sont toujours en cours d'élaboration à ce sujet, mais nous espérons diffuser les vidéos en direct avec les résultats le dimanche 6 décembre.

Le Porter Classic sera l'un des premiers événements virtuels de patinage synchronisé. Ressentez-vous une quelconque pression?

Bien sûr, être le premier à essayer quelque chose de nouveau s'accompagne d'une pression supplémentaire, mais nous avons une bonne équipe de personnes et d'experts en informatique qui nous aident et nous guident. Nous nous réunissons chaque semaine via Zoom. Les entraîneurs ont été très favorables également et semblent ravis d'y participer.

Pensez-vous que les événements virtuels deviendront la nouvelle normalité du patinage synchronisé au cours de cette saison de pandémie?

Je pense que c'est possible. Ils serviront d'évaluation et de feedbacks, mais ils ne remplaceront pas les événements sur place. Plus nous organisons d'événements virtuels, plus l'organisation sera bonne. Toutefois, je pense que tous ceux qui sont impliqués dans le patinage synchronisé ont hâte de voyager à nouveau et de participer à des compétitions.

La compétition sera-t-elle ouverte à toutes les équipes du monde?

Puisqu'il s'agit d'un "événement ouvert", oui. Nous avons eu plusieurs demandes de renseignements sur notre événement virtuel; nous espérons le rendre aussi inclusif que possible.

Avec cette nouvelle organisation, combien de participants attendez-vous?
Je pense que nous pourrons viser les 60 équipes sur deux jours. Bien sûr, certaines équipes, à ce stade, ne sont même pas encore sur la glace, et certaines équipes à l'inverse ont déjà tous les éléments placés, mais ne peuvent tout simplement pas encore se tenir. Je suppose que certaines équipes ne seront pas prêtes à présenter un programme complet avant le 30 novembre et choisiront de ne pas participer.

En plus des compétitions liées aux programmes, nous proposerons également des événements «Best of Element», tels que «Best Synchronized Spin Element», «Best Twizzle Element», «Best Traveling Wheel», etc. Ceux-ci seront également regroupés par division et jugés en utilisant uniquement les critères GOEs concernant la forme / l'espacement, l'unisson, la fluidité et la qualité des carres. Pour les équipes qui ne sont pas prêtes à participer avec un programme début décembre, elles pourront certainement participer aux épreuves par élément.

Apprenez en plus sur le Dr. Porter Classic"Concourir sur la glace cette année sera très différent"