Breaking news

L'Asia Trophy 2019 officiellement annulé


Image

L'équipe finlandaise Helsinki Rockettes devait participer à l'origine à cette étape asiatique. (Credits: Kirsi Laine Photography)

L'Asia Trophy, la seule compétition de synchro sur le continent asiatique comptant comme étape de la Challenger Series cette saison devait se dérouler à Hong Kong les 29 et 30 novembre prochains. Or, l'événement a été annulé. Le calendrier ISU a été mis à jour aujourd'hui.


Les rumeurs planaient et circulaient sur les réseaux sociaux depuis quelques jours mais rien n’était encore confirmé. Aujourd’hui c’est chose faite. L’ISU a confirmé aujourd’hui à Jura Synchro l’annulation officielle de l’Asia Trophy 2019 qui devait se tenir pour la première fois à Hong Kong à la fin du mois de novembre. La situation politique compliquée a forcé plusieurs équipes à annuler leur participation.

Des équipes du Canada, puis de Russie ont décidé d'annuler leur participation à la compétition. Les Etats-Unis ont ensuite suivi car il n'y avait, selon eux, plus suffisamment de pays participant pour que la compétition puisse compter comme une Challenger Series. "Nous avons donc également décidé de nous rendre à la Spring Cup en Italie, plutôt qu'à Hong Kong", a relevé l'équipe finlandaise Marigold IceUnity.

Que se passe-t-il à Hong Kong? Le point de vue local
Image
Le premier octobre, jour national chinois, plusieurs protestations se sont déroulées à Hong Kong. (Credits: no copyright - 2019)

Depuis le mois juin 2019, des manifestations de grande ampleur éclatent à Hong Kong pour dénoncer le recul des libertés et les amendements proposés aux lois existantes sur l'extradition des fugitifs. Le peuple craint notamment l'extradition de dissidents politiques de Hong Kong vers la Chine continentale. Bien qu’après des mois de manifestations, le gouvernement ait accepté de supprimer le plan de modification de la loi, les manifestations se déroulent toujours. Elles revendiquent la brutalité et le manque de responsabilité de la police. 

"Planifier des voyages peut être un casse-tête" 

Des manifestations violentes éclatent les week-ends et les jours fériés. Toutefois, la sécurité des visiteurs est encore raisonnablement garantie, à moins que ces derniers cherchent à observer des affrontements en se mettant sur la ligne de front. Le principal inconvénient est que le métro suspend souvent brusquement son service, avant ou pendant les manifestations, et que les bus sont déviés ou se terminent plus tôt. Dans une ville encombrée où les transports en commun dominent, et où les routes se bloquent brusquement en raison des manifestations, la planification d'un voyage peut en effet s'avérer ardue. 

Néanmoins, la vie quotidienne est tout à fait normale et les gens vont toujours au travail et à l'école, comme d'habitude (les grèves ont été de courte durée). On peut penser que c’est surréaliste que les gens poursuivent leurs activités habituelles, même si de violents affrontements avec des tirs de gaz lacrymogène sont tirés à seulement quelques pâtés de maisons. Toutefois, je pense que les visiteurs qui viennent actuellement à Hong Kong trouveront que la situation actuelle est gérable et que faire du tourisme est encore tout à fait envisageable. Les opérations aéroportuaires ont repris leur fonctionnement habituel et la plupart des entreprises fonctionnent normalement. 

par Roy NG, reporter pour Jura Synchro à Hong Kong

Suite à cette annulation, la compétition sera-t-elle remplacée par une autre? Ou alors, la première Challenger Series de l’histoire du patinage synchronisé ne comprendra-t-elle que quatre étapes (au lieu de cinq)? 

Affaire à suivre.