Magazine

"Je crois qu’on se démarque par notre originalité et la qualité de nos programmes"


Image

Sacrés champions Seniors lors de la Mozart Cup 2019 à Salzbourg il y a dix jours, nous faisons cette semaine un zoom avant sur une patineuse de l’équipe Nova du Canada. Elizabeth Morin nous parle de sa passion pour le patinage synchronisé.


Cela fait 4 ans qu’Elizabeth Morin, 21 ans, pratique le patinage synchronisé. Elle répond à cette interview juste avant de reprendre les cours. Elle travaille et étudie la restauration. Elle le dit elle-même « c’est vraiment une deuxième passion pour moi. Je retrouve le même petit stress qu’en compétition. C’est de l’adrénaline au quotidien ». Apprenons-en un peu plus sur cette passionnée.

Vous et la synchro

Quand avez-vous découvert le patinage synchronisé ? 

Sur un coup de tête j’ai décidé d’aller étudier aux États-Unis. C’est là que j’ai découvert le grand monde de la synchro. J’ai choisi l’école Western Michigan University où ils offraient un grand club de patinage dont deux équipes de synchro, l'un de niveau collégial et l’autre de niveau senior. C’est vraiment là que j’ai découvert qu’elle était la discipline.

Quelle est votre parcours dans cette discipline justement ?

J’ai patiné un an pour Western Michigan University Senior. Après longue réflexion, je suis revenue étudier au Québec et j’ai pris une année "off" de patin. Cela me manquait, alors l’année suivante, j’ai décidé de recommencer. Je voulais absolument patiner au niveau senior. Le Québec offrait la possibilité de patiner pour deux équipes différentes. Après avoir été dans les différentes portes ouvertes, mon choix s'est arrêté sur Nova. 

Si vous deviez vous remémorer un souvenir qui vous a particulièrement touché ?

Notre programme libre de l’année dernière m’a grandement touché. Ce programme sur l’amour nous ouvrait des portes à une interprétation très poussée et recherchée ! Nous pouvions explorer plusieurs sentiments dans ce programme. Ce fut pour moi un travail ardu mais si agréable à faire. De plus, que dire de la musique... il était impossible de ne pas tomber en amour avec ce programme.



Pouvez-vous nous décrire le costume dont vous étiez la plus fière de porter ?

Chaque année nous faisons affaire avec la "Maison du Patin" à Montréal pour nos costumes. Josyane Lamond nous crée toujours de magnifiques robes d’année en année. Toutefois je ne peux cacher que ma préférée est celle du programme libre de l’année 2017-2018. 



Qu’est-ce que vous a appris ce sport ?

Je suis une patineuse qui arrive de l’individuel. J’ai donc beaucoup appris sur le travail d’équipe et, à quel point ensemble, si les énergies sont mises à la même place, on peut accomplir de grandes choses.

Quels conseils pouvez-vous donner à la jeune génération ?

Je les encourage comme jamais à découvrir ce sport. Un sport si proche du patinage artistique mais en même temps si loin, un sport où on se crée des amitiés et des liens pour la vie et où on vit des expériences inoubliables. Je conseillerais toutefois de continuer de patiner seul également. D’avoir des heures de glaces pour pratiquer des skatings skills, des virages et twizzels. Dans une grande équipe il y a à la base des excellents patineurs. À la vitesse que la difficulté de la synchro augmente, chaque patineur doit s’assurer d’être fort individuellement avant tout.

Avez-vous des rituels avant la compétition ?

Pour ma part il n’est pas question que je mettre mon patin droit avant celui de gauche. Le gauche est toujours le premier sinon je dois tout recommencer. De plus, en compétition je me change toujours aux toilettes... même si à l’entraînement je me change dans les vestiaires sans aucun problème, en compétition j’ai besoin de ce petit moment là pour être seule et me recentrer sur moi-même.

En entrant sur la glace, quand vous entendez que le speaker annonce votre nom, à quoi pensez-vous ?

Souvent je n’entends pas le nom de l’équipe. Je suis tellement concentrée sur mes lames et focalisée à essayer de ressentir la glace que j’oublie d’écouter. Quand mes coéquipiers font la présentation cela me surprend à chaque coup. Je les suis à ce moment-là en continuant comme eux. Comme vous voyez, je ne suis pas du tout stressée ;)


Image
Team Nova Senior

L’équipe Nova Senior

Qui compose votre équipe ?

Nous sommes une merveilleuse équipe de 18 patineurs. Les âges varient entre 17 et 27 ans. Nous avons la chance d’avoir deux garçons avec nous cette année. Nous sommes tous des patineurs bien différents, certains arrivent de la danse, d'autres du style libre et bien sur certaines font de la synchro depuis toujours. Chacun a ses forces et ses faiblesses ce qui fait de nous une équipe très diversifiée. Nous sommes entraînés par Marie-France Sirois. Nous pourrions être ces 18 même patineurs, mais sans elle nous ne serions jamais l’équipe que nous sommes. Son dévouement, son enthousiasme, sa passion pour ce sport nous est transmise chaque jour et sans sa grande connaissance et expertise, nous ne serions pas au niveau que nous sommes aujourd’hui. Elle est également entourée de différents spécialistes dont chacun d'eux nous apporte beaucoup de choses à leur façon; Stéphanie Savois, Julien Lalonde, Joanie Papillon et Nadine Tougas.



Quel est votre objectif cette saison ?

Nous voulons assurément une place au championnat du monde. 

Il y a beaucoup d’équipes au Canada, quelles sont les particularités de Nova ?

Je crois qu’on se démarque par notre originalité et la qualité de nos programmes. Chaque année, nous sommes capables d’innover et de présenter des programmes différents et intéressants. Je crois également que Nova offre la possibilité de patiner à un haut niveau, d’être compétitif mais également d’avoir une vie à l’extérieur du patin. Plusieurs de nos patineuses sont à l’université à temps plein. Nous avons même une patineuse qui complète son doctorat actuellement. 


Image
Team Nova Senior

Le Canada et la synchro

Avez-vous de l’aide pour vos programmes ?

La fédération de patinage au Québec organise à plusieurs occasions durant la saison des séminaires et des monitorings avec différents spécialistes, ce qui nous permet d’avoir différents points de vue sur nos programmes avant de pouvoir les faire en compétition.

Selon vous, comment le sport évolue-t-il au Canada ?

Je crois qu’il y a encore des préjugés par rapport à ce sport. Que les patineurs d'individuels ou de danse ne sont pas réellement au courant de la réalité de la synchro et à quel point la discipline à changer dans les dernières années. Nous voyons toutefois de nombreuses nouvelles équipes chaque année ce qui est très encourageant pour la relève des équipes Senior.

Merci à Elizabeth Morin d’avoir été notre « Woman of The Week ». Le programme libre des Nova Senior est accessible juste ici :



La semaine prochaine, « The Woman Of The Week » sera un peu différent ;)

Textes et interview: Remo De Tomi
Photos: Elizabeth Morin
Corrections: Catherine Ruta & Katie Melsky