Magazine

"Notre objectif est de gagner les championnats nationaux en Turquie"


Image

L'équipe Golden Roses dispose d'une nouvelle entraîneure depuis cet été, Irem Tütün. /Credits : Golden Roses

Irem Tütün est la nouvelle coach de l'équipe Golden Roses basée en Turquie. Pour cette nouvelle saison, ses objectifs sont de créer un meilleur esprit d’équipe et de participer aux championnats du monde. L'équipe junior a déjà terminé les deux programmes et se prépare pour cet automne.

❤️ MONTREZ VOTRE ATTACHEMENT À JURA SYNCHRO

Pour pouvoir poursuivre ses activités, Jura Synchro lance sa campagne de financement participatif. Pourquoi? Comment? Découvrez-en plus en cliquant ici.


Dites-nous, comment a commencé votre histoire avec la synchro?
Irem Tütün: J'ai d'abord patiné en solo, mais malheureusement, j'ai eu un accident et une opération, alors j'ai dû arrêter les entraînements mais le patinage est toujours resté dans ma tête. Je voulais rechausser les patins mais j'étais un peu nerveuse. Après un certain temps, alors que j'étudiais à l'université, mon amie et ancienne coach Zeynep a décidé de créer une nouvelle équipe de synchro et elle m'a invitée à les rejoindre. J'adore le patinage et j'adore le travail d'équipe et, comme vous le savez, la synchro regroupe les deux. C'est ainsi que mon histoire avec la synchro a commencé. Je suis devenue la capitaine de l'équipe senior Vizyon et j'ai participé aux championnats du monde 3 fois.

Comment êtes-vous devenue entraîneure?
L'année dernière, j'ai décidé de prendre ma retraite en tant qu'athlète à cause de mon âge et de mes problèmes de genou, mais je n'ai évidemment pas voulu arrêter la synchro. L'équipe junior Golden Roses avait ensuite besoin d'aide pour améliorer ses compétences en synchro, car elle voulait devenir une équipe performante et elle cherchait un patineur expérimenté en synchro. Alors, ils m'ont demandé de devenir leur entraîneur. C'était une offre très touchante pour moi et je l'ai acceptée avec plaisir.


Image
Irem Tütün, une jeune coach pleine de rêves pour son équipe. 

En tant que une nouvelle coach... Que voulez-vous changer?
Ma première impression fut que l'esprit d'équipe était très faible. Ils se connaissent, ils s'aiment mais ils ne savent pas comment être une équipe. Avant toute chose, mon objectif est de construire un esprit d'équipe. Je veux voir le lien entre les patineurs. Parce que je crois que sans esprit d’équipe, nous ne pouvons pas être une équipe performante. Par le passé, ils n’ont jamais suivi de formation hors-glace. À partir de cette saison, nous aurons des leçons supplémentaires au sol comme de la danse, du yoga, du stretching, etc.

Pouvez-vous en dire un peu plus sur cette équipe? 
Notre team manager Sibel a créé l'équipe Golden Roses et elle vivra cette saison sa 3ème année.

Pourquoi "Golden Roses"?
Le nom de notre club est: Golden Skaters Sports Club. Donc, le nom de Golden vient du nom du club. L'histoire de Roses par contre est plus tragique. Le nom de la responsable de notre club était Gül et la signification de son nom c'est Rose. Malheureusement, comme elle a disparu, son nom a été donné en sa mémoire. 


Image
L'équipe junior a déjà terminé de monter ses deux programmes pour la saison prochaine. /Credits : Golden Roses

Quels sont les principaux objectifs pour la prochaine saison?
Notre objectif principal est de gagner les championnats nationaux en Turquie et de participer aux championnats du monde. Nous aimerions obtenir un bon rang aux Mondiaux. Durant cette saison, nous allons essayer de faire de notre mieux et obtenir les meilleurs scores possibles. Pour ce faire, nous améliorons les éléments techniques, les composantes du programme, les habiletés de patinage et l'interprétation. Nous prévoyons de participer à la Budapest Cup et nous  aimerions également obtenir un bon score à cette compétition.

Qu'en est-il des programmes pour la nouvelle saison?
Nous avons eu un camp d'été en juillet. Des spécialistes étrangers nous ont aidés à créer de nouveaux programmes. Nous avons désormais fini les deux. Le thème de notre programme court est "Sweet dreams". La musique du programme libre est "La Strada" de Nino Rota. Ces programmes sont différents l'un de l'autre. Le programme libre est plus spectaculaire et impressionnant. Quant au programme court, nous avons un thème intéressant à montrer. J'espère que les juges et les spectateurs apprécieront nos programmes.


Image

Comment se développe le patinage synchronisé en Turquie?
Le patinage synchronisé est un nouveau sport pour la Turquie, et il devient de plus en plus populaire chaque jour. Il y a cinq ans, si je ne me trompe pas, nous avions 5 équipes au total. Maintenant, nous avons presque 20 équipes représentées dans toutes les catégories.

À quelle fréquence les équipes patinent-elles?
En Turquie, être un patineur et un étudiant en même temps est très difficile. Notre système éducatif pousse toujours les étudiants à étudier. Les patineurs sont à l'école de 8h à 17h et après l'école, ils ont des leçons supplémentaires et beaucoup de devoirs. Donc, nous avons des pratiques seulement le week-end. Les équipes junior et senior ont 4 heures d’entraînement sur glace par semaine et les autres équipes en ont 1 ou 2 par semaine. Nous savons donc que nous avons aucune chance de devenir les champions du monde (rires)! Nous essayons d'atteindre nos objectifs. Parfois, nous organisons des camps d'entraînement pendant les vacances.

Quand aurez-vous la première compétition de la saison?
Au cours de la saison, nous avons 2 compétitions en Turquie avant les championnats du monde juniors. Notre premier concours national aura lieu en janvier et le deuxième en février. Je pense que janvier, c'est trop tard pour la première compétition et nous n'aurons sûrement pas le temps de faire les changements nécessaires. Mais nous restons toujours positifs!