Compétition

«Kaisa, la coach des Rockettes, nous a donné de précieux conseils»


Image

Les Zazous ont été coachés cet été par la coach principale des Rockettes de Finlande. /Credits: José Da Silva

Les Zazous, équipe junior de France s’entraînant à Lyon, a fait son entrée en compétition le week-end dernier à Compiègne lors des Masters. Après un été chargé, les athlètes sont très bien préparés pour la saison. 


Avec un score de 26,25 points, l’équipe des Zazous est arrivée en troisième position lors des Masters de Compiègne, première compétition internationale de la saison. «Cet été, nous avons eu la chance de travailler avec Kaisa, coach des Rockettes. Elle nous a donné de précieux conseils. Ensuite nous avons eu, en plus des heures sur la glace, des leçons réservées à la préparation physique, aux assouplissements et enfin au travail au sol. Nous avons également eu le privilège de présenter notre programme devant un public, ce qui nous met dans de très bonnes conditions de compétition. La semaine précédant les Masters, nous nous sommes entraînés tous les jours» explique Eulalie, capitaine de l’équipe.

Des Trolls à l’Egypte

«Cette année, les musiques de notre programme court sont extraites du film «Les Trolls». Tout au long du programme, nous racontons l’histoire et incarnons ces êtres fantastiques. En fait, nous sortons de notre monde tout au long du programme pour découvrir la ville et le monde moderne» continue Carla, capitaine. Pour le programme libre, l’équipe a choisi de patiner sur le thème de l’Egypte.




Aux Masters, l’équipe s’est placée en 3ème position avec 26,25 points avec une déduction à cause d’un morceau de tunique tombé sur la glace. Julie, capitaine de l’équipe également revient sur cet événement: «Les Masters étaient notre première compétition, et nous avions fixé les derniers détails, nous étions prêts. Nous avons fait une belle prestation mais qui comportait malheureusement des petites erreurs individuelles, ce qui n’était pas à la hauteur de nos espérances».

Le trio de capitaines termine en soulignant que l’équipe sait à présent comment progresser grâce aux conseils des juges avec qui l’équipe a regardé et analysé leur programme. «Nous savons donc ce que nous devons travailler pour les prochaines compétitions!»