Magazine

Deux patineurs dans une équipe synchro de haut niveau


Image

Simon et Dominic ont patiné avec l'équipe Nova Senior au Québec, Canada. (Credits: Ice Galaxy - 2019)

Dominic Barthe et Simon Proulx Sénécal posent leur regard sur Nova Senior pour laquelle ils ont patiné. Les deux Québécois reviennent sur ce qui a fait le succès de cette équipe du Canada.

Cet entretien fait suite à notre premier article publié il y a quelques semaines sur Jura Synchro dans lequel ces deux hommes se confiaient sur leur parcours. Découvrez ici la première partie! 

Avec Nova Senior, vous avez marqué le monde du patinage synchronisé juste avant la pandémie. Selon vous, quels sont les points forts de cette équipe?

Dominic : Si on parle de Nova Senior en général, voici les valeurs véhiculées au sein de l'équipe qui, selon moi, ont mené vers le succès:

- Les patineurs comprennent l'importance de travailler fort pour obtenir des résultats.

- Les patineurs sont passionnés et savent que rien n'arrive par magie.

En tant qu'athlète, vous devez comprendre exactement ce que vous faites et ne pas négliger le pouvoir de la répétition. Il faut aussi prendre connaissance des règles et de l'intelligence du travail d'équipe afin que chaque patineur connaisse exactement son rôle. C'est ainsi que l'équipe augmente ses points techniques.


"Marie-France est, à mon avis, l'une des meilleures chorégraphes"
Nova Senior se démarque assurément par la force de ses thèmes et de ses chorégraphies. Marie-France est, à mon avis, l'une des meilleures chorégraphes dans le monde du patinage synchronisé. Ses chorégraphies sont très proches de la musique. Chaque transition est originale, que ce soit par sa forme, ou par le sens donné par rapport au thème du programme.

Nova Senior, c'est aussi une équipe qui fait preuve de beaucoup de sensibilité. Tout au long de la saison, un travail de recherche est effectué avec les patineurs afin que les émotions ressenties et projetées soient réelles et cohérentes pour toute l'équipe.

Quant à l'équipe Nova Senior de la saison 2018-19, nous avions beaucoup de maturité et d'expérience. Nous avions des patineurs avec de nombreuses années d'expérience en patinage synchronisé et d'autres qui étaient d'excellents anciens athlètes en simple ou en danse sur glace. Plusieurs de ces athlètes étaient très créatifs. Marie-France a travaillé avec certains d'entre nous pour chorégraphier les programmes. Cela s'est fait très naturellement.


Image
Dominic sur la glace avec Nova Senior. (Credits: Danielle Earl Photography)

Qu'en pensez-vous Simon?

Simon: Pour commencer, je parlerais de la complicité de notre équipe. Dès le début de l’année, nous avions de grands objectifs pour la saison, nous visions déjà les championnats du monde. Notre rêve étant grand et on savait que nous allions avoir besoin de chacun d’entre nous pour y arriver. 

L’adversité, malgré les blessures, les entraînements difficiles et les contre-performances en début de saison... Notre équipe a su se relever, se soutenir les uns les autres et à performer à travers la saison.

Et puis il y a la créativité, dans nos éléments et dans nos musiques. Nous voulions être différents des autres et faire des choses qui n’avaient jamais été vues en patinage synchronisé. On savait que nous n’avions pas une équipe uniforme, deux patineurs masculins, des patineurs très grands et d’autres très petits mais nous avons utilisé le fait d’être différents dans plusieurs aspects de notre équipe pour faire quelque chose de nouveau et de jamais vu.

Enfin, l’expérience: chacun de nos patineurs avait un parcours très différent. Certains en danse sur glace, d’autres en patinage en simple de compétition, et bien sûr d’autres en patinage synchronisé. Nous avons su tirer le meilleur de chacun pour créer notre équipe. Ce sont aussi nos parcours complètement différents qui nous ont aidés à nous soutenir et nous entraider à travers la saison.

"Les patineurs masculins peuvent donner un gros avantage à une équipe"
Le fait d’avoir des patineurs masculins dans une équipe synchro apporte-t-il des avantages?

Simon: Selon moi, les patineurs masculins peuvent donner un gros avantage à une équipe. Nous sommes différents physiquement, donc nous attirons l’œil souvent sans le vouloir, cela peut être un avantage ou un inconvénient pour certain, mais bien utilisé dans une chorégraphie, ça peut vraiment donner un effet « wow ».

Pour la plupart, nous avons fait du patinage en couple ou en danse, ce qui veut dire que nous avons de l’expérience avec les portés, les pirouettes ou les éléments à deux ce qui peut aider à l’originalité de la chorégraphie.

Je crois qu’il devrait avoir plus de garçons en patinage synchronisé, je trouve ça dommage que nous ne sommes pas plus habitués de voir ça. Le synchro est un sport d’équipe et on y gagne à être différents avec des patineurs masculins.


Image
Nova Senior s'entraîne au Québec. (Credits: Sean McKinnon - 2020)

Dominic : Je ne pense pas que ce soit le fait que les patineurs soient des hommes qui donne un avantage. Par exemple, une équipe de 16 hommes n'a aucune raison d'être meilleure qu'une équipe de 16 femmes dans l'aspect créatif et interprétatif.

Il s'agit plutôt de ce que chaque patineur peut apporter en particulier à l'équipe qui donne un certain avantage, que ce soit techniquement ou créativement. Dans le cas précis de la saison 2018-2019 de Nova Senior, nous avions besoin de filles à soulever pour utiliser les capacités spéciales de Simon et moi. Nous avions donc besoin de filles qui n'étaient pas trop grandes et qui avaient le courage et la volonté d'apprendre des acrobaties qu'elles n'avaient jamais faites auparavant. À ce moment-là, la présence de ces filles était aussi essentielle à l'équipe que les gars qui les soulevaient.

Tout le monde dans une équipe apporte quelque chose. Il faut faire ressortir les qualités de chacun et travailler sur les petites faiblesses.

Comment voyez-vous l'équipe Nova dans les saisons à venir ?

Dominic : Nova Senior est encore une jeune équipe qui continue de grandir. Les atouts énumérés ci-dessus resteront sans aucun doute les piliers de cette équipe. Pour le moment, l'équipe est plus jeune qu'elle ne l'était et est prête à passer aux prochaines étapes de son développement. L'équipe continuera d'innover et d'être créative afin d'offrir d'autres expériences à ses patineurs et d'offrir d'autres belles performances au public afin d'inspirer les générations futures et de faire ressentir aux gens des émotions positives.

Simon : 
L’équipe Nova continue d’innover à chaque année avec sa créativité autant à travers ses choix de musique et de thématiques pour ses programmes que par ses chorégraphies. C’est une équipe qui est prête à foncer et à changer l’image du patinage synchronisé.

Avez-vous des projets futurs dans le monde du patinage synchronisé ?

Simon : Je n’ai pas encore pris ma décision à savoir ce qui m’attend suite à ma carrière en danse sur glace. Chose certaine: le patinage synchronisé est un magnifique sport et je vais toujours en garder de bons souvenirs.

Dominique : J'espère entraîner le patinage synchronisé pendant encore de nombreuses années. Actuellement, j'entraîne les équipes Novice, Junior et Senior chez Nova. Mon rôle au sein de ces équipes concerne principalement les compétences de patinage. Chacune de ces équipes est entraînée par une équipe d'entraîneurs différente (ce qui peut être une force pour la créativité des programmes et pour l'expérience des patineurs) mais elles travaillent toutes en étroite collaboration tout au long des différentes saisons.

Ma présence entre les différentes équipes facilite le passage d'une équipe à l'autre et assure un continuum au niveau des techniques de patinage enseignées. J'en suis encore à mes débuts avec eux et j'ai hâte de reprendre le travail avec ces équipes pour continuer à partager mes connaissances avec eux.