#Synchro

"J'ai toujours été très fière de mes cheveux, et donc les voir disparaître si soudainement a été très difficile pour moi"


Image

Yana avec le Team Phoenix lors de la Lumière Cup en 2018. (Credits: Skatesynchrophoto - 2018)

Rencontrez Yana Hanssens, ancienne patineuse de l'équipe Phoenix et combattante de l'alopécie, une maladie auto-immune qui fait perdre les cheveux. Découvrez son histoire et son parcours en tant que patineuse synchro.


"Comment j'ai découvert mon amour pour la synchro"
À l'âge de 4 ans, j'allais patiner avec mes deux sœurs aînées. Très rapidement, tout le monde a compris que j'adorais ce sport. Ma mère m'a donc fait rejoindre le club local de patinage artistique. Mais autant j'aimais patiner, autant je détestais qu'on me dise ce que je devais faire. En effet, il paraît que je m'asseyais sur la glace quand je ne voulais pas écouter. Apparemment, après un certain temps, on m'appelait même "l'enfant qui s'assoit toujours sur la glace". Ma mère m'a donc fait attendre un an de plus avant de prendre des cours de patinage artistique.

Maintenant, bien des années plus tard, j'aime bien revenir sur mon parcours en simple et en synchro en tant que patineur. Au cours de ma dernière année en tant que patineuse individuelle (j'avais 17 ans), ma sœur aînée a commencé à patiner dans le Team Phoenix, l'équipe nationale de patinage synchronisé de Belgique. Ils étaient toujours à la recherche de nouveaux membres, alors ma sœur m'a proposé de venir essayer. Ce jour-là, j'ai découvert mon amour pour cette discipline.


Image
Yana and her sister Maxime during the World Championships in 2019.

Trois ans et demi et deux championnats du monde plus tard, je suis fière du temps passé avec l'équipe Phoenix. Désormais, je suis heureuse de faire partie du Team Crystallice de Gand, en Belgique.

Alopécie Areata
Dans le monde du patinage, tout est question de beauté. Lors des jours de compétition, une bonne partie du temps est consacrée à la coiffure, au maquillage, et à s'habiller d'un joli costume. Je pense que c'est encore plus important en patinage synchronisé qu'en solo puisque tout le monde doit être pareil. Si votre ligne dans les cheveux n'est pas assez définie, ou un peu trop à droite, ou juste différente de celle de vos coéquipiers... il faut recommencer. L'accent mis sur les cheveux est immense. Mais c'est quelque chose qu'habituellement on ne remarque pas, à moins que vous ne soyez celle qui a perdu tous ses cheveux...

Vers Noël 2018, j'ai soudainement vu des taches chauves sur ma tête. Plus tard, il s'est avéré que ça s'appelait "Alopecia Areata", une maladie qui vous fait perdre tous vos cheveux. J'avais l'impression de perdre une partie de moi-même, ma féminité, ma personnalité. J'ai toujours été très fière de mes cheveux, et donc les voir disparaître si soudainement a été très difficile pour moi.

Lors de mes derniers championnats du monde, j'ai découvert encore plus de zones chauves alors que je me préparais pour la compétition. J'ai couru dans la chambre de ma sœur les larmes aux yeux, lui demandant ce que je pouvais faire. J'ai toujours été très heureuse qu'elle fasse partie de mon équipe car le soutien d'une sœur est parfois tout ce dont vous avez besoin. Finalement, notre idée a été de couvrir les taches avec du maquillage.

Six mois plus tard, je décidais de tout raser.



Image
Yana a finalement décidé de se raser la tête.

Deux ans plus tard
En ce moment, je n'ai toujours pas de cheveux. Même si cela n'a pas changé, ma façon de voir les choses, elle, a changé. Oui, j'ai perdu mes cheveux, mais le plus important est que je ne suis pas malade. Je peux toujours faire tout ce que je souhaite, y compris le patinage synchronisé.


Image
Alopecia n'éloignera pas Yana de ses passions.

À tous les autres patineurs souffrant d'alopécie: ne laissez pas cela vous freiner et vous empêcher de poursuivre vos rêves.