Interview

Il filme pour montrer "ce que ça fait d'être un patineur" synchro


Image

Jordan Cowan filmant l'équipe canadienne Nexxice Junior. (Crédits: Danielle Earl Photography)

Découvrez le projet "On Ice Perspectives" de Jordan Cowan, une nouvelle façon de voir le patinage synchronisé.

Jordan Cowan est un danseur sur glace qui a combiné ses passions pour le patinage et la réalisation de films en créant une nouvelle manière de percevoir le patinage synchronisé. Il a récemment travaillé avec de nombreuses équipes comme Les Suprêmes, Skyliners, Marigold IceUnity ou encore Nexxice dans différents pays.

Bonjour Jordan! Pour commencer, pouvez-vous nous en plus sur vous et sur votre carrière de patineur...

Jordan Cowan: J'ai commencé le patinage artistique à l'âge de 8 ans dans le sud de la Californie. J'ai vraiment adoré le froid! Etre sur la glace était complètement opposé à la météo à l'extérieur. J'ai tout simplement adoré, c'était si différent de tous les autres sports, car en fait il n'y a que vous, la glace et vos lames.

J'ai fait du patinage artistique, j'ai progressé et puis j'ai été encouragé à passer à la danse sur glace. Je suis ensuite parti dans le Michigan pour y trouver une partenaire. Je me suis entraîné là-bas pendant 8 ans dans l'équipe nationale des États-Unis qui était très compétitive. Cela fait maintenant presque 9 ans que j'ai arrêté ma carrière.

J'ai également fait du coaching à New York et j'ai entraîné des patineurs de l'équipe Skyliners pour des mouvements de danse sur glace.


Image
Jordan Cowan filmant l'équipe Nexxice Junior. (Credits: Danielle Earl Photography)

Comment avez-vous découvert le patinage synchronisé?

J'ai toujours su que le patinage synchronisé existait.

Avant de passer à la danse sur glace, j'avais d'ailleurs essayé dans une équipe de synchro, mais je n'ai finalement pas commencé. C'était une expérience cool! Je me souviens que nous avions eu une panne de courant, alors ils m'avaient jeté dans l'équipe et avaient essayé de voir ce qui allait se passer. C'était très drôle.

Plus tard, quand j'étais au Michigan, il y avait les Hockettes qui s'y entraînaient aussi. Nous connaissions donc les équipes, mais nous n'avons jamais regardé de patinage synchronisé.

Ce fut la plus grande expérience que j'ai eue avec la synchro avant de commencer à filmer certaines équipes.



Comment vous est venue l'idée de filmer les patineurs directement sur la glace?

Tout est arrivé très naturellement. J'ai vu des vidéos de patineurs mettant leur téléphone sur les planches et se filmant en train de faire une pirouette ou un saut et les gens adoraient les regarder. Alors j'ai pensé: "Et si je filmais le patinage mais en lui donnant un aspect plus professionnel et en sortant des vidéos tous les jours".

Je savais que pour pouvoir sortir une vidéo tous les jours, 
je devais trouver un moyen facile et simple. Je voulais aussi apprendre le cinéma; alors je me suis lancé le défi de faire une vidéo tous les jours pendant un mois et cela ne s'est jamais vraiment arrêté.

Pour l'instant, ce n'est encore qu'un hobby pour moio. Tout cela semble grand et professionnel, mais au final, c'est juste moi qui m'amuse, expérimente différentes techniques et essaie simplement de montrer ce que ça fait de patiner.




Comment vous préparez-vous avant de filmer une équipe synchro?

J'essaie d'abord d'apprendre un peu leur chorégraphie. Je ne suis pas le meilleur pour apprendre ce genre de choses rapidement, mais je retiens où ils ne seront pas, et c'est là que j'essaye d'être. J'essaie juste d'aller là où ils ne patinent pas, de trouver ces espaces et de me rendre d'un endroit à un autre.

Le patinage synchronisé est le meilleur défi que j'ai pu trouver pour filmer le patinage. Je ne connais pas beaucoup cette discipline et il y a tellement de patineurs sur la glace et tant de choses à suivre... ca donne de l'adrénaline d'essayer de me frayer un chemin à travers une équipe synchro.


Quelle a été votre première expérience?

La première équipe que j'ai filmée était Les Suprêmes à Montréal. Je suis allé à Montréal pour filmer des danseurs sur glace là-bas et l'un des entraîneurs, Pascal Denis, entraînait cette équipe avec Marilyn Langlois.

Je ne sais pas vraiment comment ça s'est passé, mais il m'a dit qu'il était coachait aussi du patinage synchronisé, alors je lui ai demandé si je pouvais l'accompagner à l'entraînement. Je suis monté dans la voiture avec mon appareil photo.

C'était la première fois que j'assistais à une pratique de patinage synchronisé, je n'avais aucune expérience du tout. J'ai filmé un tas de clips que je ne les ai jamais postés parce que tout était frais et nouveau.

J'ai beaucoup de respect pour le patinage synchronisé et je sais que ce sport veut se montrer sous son meilleur angle. Je savais donc que je devrais beaucoup travailler avec eux avant de pouvoir publier quelque chose afin que cela montre le meilleur de leur travail et aussi du miens. Il a donc fallu un certain temps avant que je ne partage quoi que ce soit.




Une anecdote à partager?

La première fois que j'ai filmé avec une équipe de synchro sur la glace, j'ai failli être décapité!

Je me tenais près des bandes, là où se trouvaient les entraîneurs. Je me souviens avoir patiné un petit moment, puis, j'ai vu que tous les patineurs faisaient des spirales en se tenant, et la chose dont je me rappelle ensuite fut le souvenir du vent des lames devant mon visage.

J'étais en sécurité, j'ai pas été blessé, mais le fait que j'étais si près de tant de lames, c'était comme une poussée d'adrénaline à coup sûr.

En dehors des équipes nord-américaines, vous avez également filmé une équipe finlandaise!

Oui, l'année dernière, j'ai pris l'avion pour la Finlande pour un séjour de deux jours pour filmer Marigold IceUnity .

C'était début 2020, et j'étais au Royaume-Uni pour "Dancing on Ice". J'avais deux jours de congé par semaine, alors j'ai réservé un vol la nuit précédente. Je suis juste parti et revenu avant de devoir retourner au travail. Je voulais juste les filmer à nouveau.

En effait, ils étaient venus patiner dans l'émission "Dancing on Ice" en tant qu'invités en 2019 et avaient fait un beau numéro. J'avais gardé leur contact, alors quand je suis revenu au Royaume-Uni début 2020, j'ai demandé à leur entraîneur, Anu Oksanen: "Est-ce que je pourrais venir vous filmer?" et elle a dit: "Oui, absolument!" Et c'est ce que j'ai fait.


Image
Jordan Cowan with Anu Oksanen and Marigold Ice Unity (Credits: Jordan Cowan / On Ice Perspectives - early 2020)

Quel est l'élément le plus spectaculaire à filmer sur la glace?

Eh bien, celui qui me donne le plus de sensations c'est l'intersection, en particulier l'intersection en angle. C'est vraiment amusant de me mettre comme si j'étais la dernière personne de la ligne, puis de suivre les patineurs lorsqu'ils passent.

Vous avez l'impression que tout le monde devient flou. En fait, ils tournent et se croisent en même temps. 




Vous analysez à présent le patinage synchronisé à la fois depuis les tribunes et depuis la glace. Selon vous, quel point de vue met le plus en valeur le sport?

Personnellement, je pense que le patinage synchronisé est mieux du point de vue des juges. Les chorégraphes et coaches synchro sont géniaux et ils s'arrangent pourr que tout soit beau sous tous les angles, mais avant tout du côté des juges.

Étant sur la glace, je peux juste capturer une petite portion, juste un aperçu. J'attrape le ressenti, je montre la vitesse mais, pour vraiment voir le sport et l'élément, il faut être dans les gradins.

Il est difficile de voir le sport un coup d'œil dans un sens ou dans l'autre. Je pense surtout que ça aura toujours l'air bien tant qu'il est filmé par quelqu'un qui connaît le sport, qu'il soit sur la glace ou en dehors. Peu importe où se trouve la caméra tant que la personne sait ce qu'elle filme.




J'espère que le patinage synchronisé deviendra plus populaire, surtout s'il pouvait être encore plus connu dans mon pays d'origine, les États-Unis. J'aimerais voir plus d'équipes synchro. Je sais que c'est déjà génial mais il pourrait encore y en avoir plus quand on regarde la taille du pays.

J'aimerais aussi en savoir plus sur la synchro, comme sa terminologie et les éléments. Je suis très curieux de savoir comment, dans le monde, un coach peut créer ces chorégraphies incroyables, comment il arrive à gérer autant de personnes à la fois.