#Synchro

Gérer son temps pour maintenir la passion du patinage synchro


Image

Nova Junior l'an dernier lors de Winterfest. (Credits: Sean McKinnon - 2020)

S'entraîner en solo, travailler, étudier à la maison, être éloignés de ses amis... La pandémie bouscule le quotidien de nombreux patineurs synchro. Découvrez le point de vue de l'équipe québécoise Nova Junior.

À l'arrêt complet depuis plusieurs semaines, l'équipe Nova Junior s'adonne exclusivement à des entraînements virtuels. Physiques, flexbilités ou encore team building ou activités de motivation, cette équipe (à l'instar de nombreuses autres dans le monde) fait preuve d'une patience incroyable.

"Nous n'avons aucune idée de la reprise des activités. Nous sommes dans une impasse et avons bien hâte que la pandémie soit derrière nous", fait savoir Nadine Tougas, entraîneure chef de l'équipe Nova Junior depuis sa création en 2016.


Image

Cette saison, Nova Junior est composée de 19 patineuses provenant de plusieurs régions (Laval, Montréal, Montérégie, Estrie) et également d'une patineuse des États-Unis et de Calgary qui ont choisi l'équipe pour poursuivre leur développement. 

Les patineuses ont entre 16 et 19 ans et disposent pour la majorité de plusieurs années d'expérience en patinage synchronisé. Parmi les intervenants réguliers, Nova Junior peut compter sur Dominic Barthe (entraîneur assistant - skills, virages, pas de transition), Laurence Darveau (entraînement physique et power skating), Joannie Papillon (interprétation), Vera Gauthier (flexibilité), Alex Aubé (entraîneur physique en gymnase), complété par Marie-France Sirois (chorégraphe), Patricia Roy (nutritionniste), et Véronique Richard pour la préparation mentale.


"Objectivement, nous avions une équipe très forte cette année par sa maturité et son expérience en synchro. 80% de cette équipe est composée de patineuses de l'équipe 2019-18, ce qui nous permettait d'avoir de belles idées de grandeurs et ambitieuses pour cette équipe", indique Nadine Tougas.

"Sachant cette caractéristique, l'équipe était très motivée durant un bon moment malgré la pratique différente de nos entraînements. Cependant lors de l'annonce des annulations des qualifications et des championnats canadiens, cela à remarquablement affecté les filles. Depuis la motivation est plus difficile ainsi que l'engagement. Nous réussissons car les patineuses de cette équipe sont investies mais c'est moins évident. La compétition est l'aboutissement de leurs efforts alors, sans compétitions, l'accomplissement personnel est plus difficile à créer!" poursuit-elle.


Image
Dominic Barthe et Nadine Tougas

Selon la coach, la gestion du temps est l'un des éléments les plus difficiles pour les athlètes en ce moment: "Avec toutes les plateformes d'apprentissage et de communication avec lesquelles les filles doivent jongler (études, travail, patin, amis), ce n'est pas évident pour elles."

Le plus compliqué est également de ne pas savoir combien de temps tout cela durera. "La planification dans le temps est quasi impossible et imprévisible. C'est très difficile de maintenir la motivation lorsqu'on ne sait pas. Étant donné les changements fréquents des consignes de notre gouvernement, nous sommes toujours dans l'inconnu et dans l'incertitude. C'est très dommage mais on comprend", continue Nadine Tougas.

Cette saison, l'équipe Nova Junior a conservé la structure de son programme long sur Roméo et Juliette de la saison dernière en y apportant quelques modifications. Le programme court est nouveau cette année et a été créé sur une pièce de Vivaldi. 

"Nous avons pu finir les deux programmes dans sa création mais n'avons pas pu travailler tous les éléments dû aux restrictions sanitaires qui nous ne le permettaient pas", explique Nadine Tougas.


Image

En fin d'année, l'équipe a préparé une vidéo pour transmettre de la compassion, de la solidarité et de l'espoir pour le patinage synchronisé. L'objectif était également de remercier les gens qui donnent de leur temps pour le sport. 



Pour Nadine Tougas, ses athlètes ont une belle résilience face à la situation actuelle et malgré tout, la situation leur permet de voir "à quel point l'équipe est importante et est solidaire à la communauté de patinage synchronisé à l'international".

Les buts à court terme des patineurs de Nova Junior pour sont de conserver les acquis (flexibilité, condition physique). À moyen terme, elles espèrent un retour sur la glace afin de retrouver leur équipe et pratiquer le patinage synchronisé. Enfin à plus long terme, l'entraîneure envisage un retour à la compétition et pouvoir de bons classements pour accéder aux championnats du monde juniors.

Ce qui rend les patineuses de l'équipe Nova Junior uniques, c'est qu'elles ont "un très grand respect pour les autres équipes et entre elles. L'entraide est une valeur dominante dans cette équipe. Plusieurs personnalités différentes qui se complètent à la perfection."

La coach se réjouit également de voir que, au fil du temps, ses athlètes ont acquis plusieurs habiletés techniques, de la confiance et un profond désir de réussite.


Image

Dans le monde du patinage synchronisé depius 1988, et patineuse jusqu'en 1995, Nadine Tougas entraîne des équipes depuis 2003. Cette passion lui apporte énormément de bonnes choses dans différentes sphères de la vie, comme les défis sportifs, le dépassement de soi, la créavitié, l'amitié, ou encore les multiples expériences. 

"Je souhaite un retour au patinage dans un délai raisonnable. Malgré la situation, je suis une personne positive donc mon rêve reste que ce magnifique sport soit, un jour, représenté aux Jeux Olympiques."


Si vous 💙 Jura Synchro, soutenez-nous en laissant un pourboire 😉!

Soutenez Jura Synchro sur Tipeee