Magazine

Covid-19: Découvrez comment cette équipe continue de s'entraîner


Image

Team Illumination des Pays-Bas dans leur programme libre. (Crédits : Jura Synchro - 2020)

Avez-vous déjà pensé à créer un puzzle de votre équipe? Ou un magazine? Ces idées très novatrices viennent des Pays-Bas. L'équipe senior Team Illumination a repris les entraînements off-ice en mode "distanciation sociale" trois fois par semaine et développe des moyens pour rester soudés.

"Nous sommes tous en bonne santé et en sécurité. Nous nous manquons beaucoup parce que normalement nous nous voyons 4 fois par semaine. Les entraînements et la glace nous manquent aussi beaucoup", ont relevé les patineurs du Team Illumination. Actuellement, les Pays-Bas expérimentent un "lockdown intelligent ce qui signifie que nous pouvons sortir mais il y a des règles", poursuit l'équipe.

1,5 mètre de distance, un maximum de 5 personnes, les écoles et les entreprises fermées... mais tous les magasins restent ouverts aux Pays-Bas avec, encore une fois, des règles strictes. "Ils viennent d'ailleurs de décider que les sports sont autorisés à l'extérieur pour les enfants jusqu'à 12 ans. Mais pour nous, cela signifie toujours pas de pratiques sur glace et c'est vraiment difficile", regrettent les patineurs.

Cours hors glace et défis hebdomadaires

Comme de nombreuses autres équipes à travers le monde, le Team Illumination et les autres équipes du club s'adonnent à des cours hors glace en ligne avec des préparateurs physiques. Ils travaillent avant tout sur leur force, leur endurance et leur flexibilité. Les patineurs organisent également des défis hebdomadaires pour rester connectés. Ils participent aussi aux différents projets menés comme le camp virtuel OneTeamMovement ou les leçons "Keep Training" de l'ISU.

"En cette période difficile, la meilleure chose que vous puissiez faire est de travailler sur vos propres compétences, votre endurance et les points qui doivent être améliorés. L'objectif principal est de revenir sur la glace aussi en forme et forts que possible. Travaillez dur, et restez en contact en vous mettant au défi. C'est le moment de devenir la meilleure version de vous-même", a déclaré l'équipe.


Image
Team Illumination - Short program. (Credits: Jura Synchro - 2020)

Magazines personnels
Chaque année, Angelique Visser, la coach de Team Illumination prépare un cadeau personnel pour son équipe aux Mondiaux. "Au cours des deux dernières années, nous avons reçu, par exemple, un jeu de cartes, un puzzle et un memory, toujours avec des photos de nous tous qui font référence à des histoires et des souvenirs amusants. Chaque saison, nous sommes curieux de découvrir quelle sera la surprise", expliquent les patineurs.

"Repenser à de bons souvenirs"

Cette année, la coach a demandé à des amis, à de la famille et à des collègues d'écrire des petits messages et d'envoyer des photos de chaque patineur pour créer un magazine personnel. "Mon équipe était tellement dévastée et triste de l'annulation des championnats du monde et les athlètes n'étaient même pas en mesure de pouvoir se rassembler, de pleurer, de discuter, de se faire un câlin ou simplement de patiner ensemble pour surmonter la déception et passer à autre chose parce que nous devions rester à la maison à cause du coronavirus. J'ai donc décidé de faire un magazine avec beaucoup de photos de cette saison pour repenser à de bons souvenirs afin qu'ils voient que malgré cette énorme déception, nous avons eu une saison incroyable où nous avons créé de bons souvenirs pour la vie", continue Angelique Visser.

"Mon intention était de leur faire savoir qu'il est normal d'être triste, mais nous devons aussi réaliser que nous avons tant de raisons d'être reconnaissants. La saison prochaine nous attend déjà!"



3 idées créatives pour garder une équipe connectée
Voici les idées d'Angelique Visser:

Un puzzle: "Bien sûr, là-derrière il y a la pensée symbolique est que chaque patineur est une pièce du puzzle et qu'ensemble nous sommes une équipe. J'ai imprimé une photo d'équipe qui était particulière pour nous et j'ai créé un puzzle et ils ont dû faire le puzzle ensemble Pour les juniors, je l'ai fait aussi mais sous une forme différente: j'ai créé des énigmes, des questions, etc. liées à un indice où ils pourraient trouver une partie du puzzle (je les avais cachés partout dans l'hôtel). Ce n'est que quand ils ont eu trouvé toutes les pièces cachées, qu'ils ont pu terminer le puzzle."

Jeu de memory: "Pour les seniors, j'ai fait ça avec des photos (glace, hors glace, voyages, etc) de cette saison. Pour les juniors, j'ai utilisé des photos d'eux enfants."

Un jeu de quatuor / jeu de cartes : "C'était tellement amusant car tous les moments de cette saison ont été abordés en se remémorant des beaux moments, des situations drôles et embarrassantes."

"Il devient de plus en plus difficile d'être original chaque année!" a déclaré la coach qui vit en Belgique. "Pour moi, c'est à la fois un geste de reconnaissance envers l'équipe pour le travail acharné qu'elle a accompli au cours de cette saison et les progrès qu'elle a accomplie. C'est comme un cadeau personnel de ma part pour exprimer ma fierté. C'est quelque chose qui souligne ce qui nous relie en tant que groupe et l'importance de chacun. Ce sont des ondes positives", détaille Angelique Visser.


Penser à la saison prochaine
Les équipes d'Angelique Visser travaillent déjà sur la nouvelle saison. Ils discuteront bientôt des thèmes, des programmes et des costumes. Cette semaine, la musique des nouveaux programmes devrait arriver.

Garder un programme de la saison dernière?

"Il est encore très incertain du moment où nous serons autorisés à recommencer à patiner. Je veux donc me préparer autant que possible pour les nouveaux programmes", a déclaré l'entraîneur. "Pour les juniors et les seniors, cela dépendra en grande partie de notre temps de préparation. Nous garderons un programme de la saison dernière car, à coup sûr, le temps sera très limité et, si possible, je ferai pour chacun d'eux un nouveau programme. J'espère que ça marche! "

À propos de la saison prochaine, l'entraîneur travaillant aux Pays-Bas n'a pas encore finalisé le planning de compétitions. "J'ai une planification conceptuelle par équipe et au cours des prochains mois, lorsque le calendrier des compétitions sera plus clair et que nous saurons quelles seront les conséquences de la crise du coronavirus, nous déciderons où nous irons la saison prochaine."

En tant qu'entraîneure, Angelique Visser trouve vraiment difficile d'établir un calendrier pour le moment. "Je ne sais pas quand la pratique pourra reprendre. Aux Pays-Bas, ils recommencent avec les sports qui se déroulent en plein air, ce qui est déjà positif."