Interview

Des patineurs canadiens lancent OneTeamMVMT


Image

Proposée depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, l’action « OneTeamMVMT » s’adresse aux équipes de patinage synchronisé qui désirent montrer leur soutien à leur sport. Interview avec la fondatrice du mouvement au Canada, Lisa Miadovnik.


Jura Synchro : Pourquoi avez-vous créé ce mouvement ?

Lisa Miadovnik : Le patinage synchronisé a été perçu durant des années comme une discipline mal considérée du patinage. Souvent, pour les équipes, les compétitions sont uniquement là pour réaliser un résultat. Mais pour nous, il faut considérer les concours comme une manière globale de faire voir notre sport, de le faire connaître. Si nous voulons un jour obtenir le statut de sport olympique, nous devons travailler ensemble en tant « qu’équipe ». Nous devons faire grandir notre sport, attirer l’attention et obtenir enfin la reconnaissance que nous méritons. Voilà pourquoi « OneTeamMVMT ».

JS : Votre concept est donc de vendre des T-Shirts (25 dollars canadiens, soit env 17 EUR) dans le monde entier pour soutenir ce sport.

LM : Oui, la communauté synchro a besoin d’une unité visuelle. Avec ce T-Shirt, nous voulons renforcer ce sentiment d’appartenance. Imaginez une compétition lors de laquelle les patineurs, les fans et les officiels porteraient le même slogan, et imaginez encore ce que cela donnerait si la compétition était télévisée… Cela créerait certainement quelque chose d’incroyable !


Image
OneTeamMVMT a été créé par Lisa Miadovnik, patineuse synchro au Canada depuis plus de 20 ans. Elle est entourée par d’autres patineurs ou proches des Nexxice Senior et des Fusion Senior : Kristen Loritz (direction artistique et design), Tiffany Elliot (marketing), Lee Chandler (réseaux sociaux et ventes internationales) et Emily Penrose (ventes locales). /Credits : OneTeamMVMT

JS : Qu’allez-vous faire avec l’argent récolté ?

LM : 100% des recettes iront pour la synchro et pour sa promotion. Après, la manière dont les fonds seront redistribués dépendra de la quantité de T-Shirts vendus et de l’argent récolté. Nous aimerions créer deux catégories de soutien : une pour les équipes, et une autre qui permettrait d’aider les patineurs qui ont besoin d’argent pour financer leur saison.

JS : Pour les équipes situées loin du Canada, allez-vous faire des prix spéciaux ou une réduction afin de limiter les frais de port ?

LM : Nous travaillons dur pour trouver une solution avantageuse pour les commandes internationales. Pour le moment, nous ne faisons pas de rabais. La meilleure option est de commander les T-Shirts en groupe par un club ou une organisation afin de limiter les frais de port.


Image

JS : Vous avez dit que le patinage synchronisé devait gagner en popularité, que faire pour que ce sport soit mieux reconnu ?

LM : L’éducation est un énorme facteur – la synchro a tellement évolué ces cinq ou dix dernières années – beaucoup de personnes hors de la communauté synchro n’imagine pas la qualité de patinage dont les équipes font preuve actuellement. J’ai discuté récemment avec la maman d’une patineuse en solo et qui n’avait donc aucune idée de la syncho. Lorsqu’elle a appris que l’équipe mexicaine avait présenté des doubles axel aux Mondiaux, elle avait bien failli tomber de sa chaise ! Nous devons montrer que la synchro est un sport d’élite et que beaucoup de patineurs en libre décident de rejoindre cette discipline. En montrant notre sport, en soulignant les qualités de chaque équipe, le public et le monde entier se rendra compte de cette discipline remarquable.

JS : Donc vous rêvez des Jeux Olympiques ?

LM : Qui n’en rêve pas ?! Le patinage synchronisé a fait son chemin, doit le poursuivre, mais nous allons dans la bonne direction.

JS : Et quand votre action se terminera-t-elle ?

LM : Jamais ! C’est le début d’un mouvement qui durera sur le long terme. Et nous venons tout juste de commencer ;)

Plus d'infos