Magazine

La veille au soir, ils ne savaient pas s'ils pourraient concourir aux Mondiaux


Image

Starlight Elite (SUI) sur la glace des championnats du monde à Hamilton, CAN. (Credits: Sean McKinnon - 2022)

Début avril, l'équipe suisse senior Starlight Elite a vécu une semaine intense à Hamilton, au Canada. Jusqu'à vendredi matin, l'équipe n'était pas sûre de pouvoir participer aux championnats du monde.

❤️ MONTREZ VOTRE ATTACHEMENT À JURA SYNCHRO

Pour pouvoir poursuivre ses activités, Jura Synchro lance sa campagne de financement participatif. Pourquoi? Comment? Découvrez-en plus en cliquant ici.

"Tout a commencé avec un test antigénique positif dans notre équipe lors de l'accréditation mercredi après-midi. Pour la sécurité de tous, la patineuse testée positif a été isolée par l'ISU", commencent les entraîneurs.

Suite à cela, toute la délégation suisse (y compris la patineuse qui avait été testée positif) a une nouvelle fois été contrainte de se tester avec un PCR. "Nous espérions tous cela serait un faux positif et que la patineuse pourrait reprendre l'entraînement. Nous avons poursuivi notre entraînement non officiel sans elle et, avec l'incertitude, nous avons aussi commencé à faire des modifications dans les programmes au cas où."

"On est allés se coucher, sans savoir si d'autres patineurs allaient devoir s'isoler"
Jeudi soir, il a été confirmé que la patineuse était effectivement positive au Covid. L'incertitude, cependant, a continué car les résultats du reste de l'équipe n'étaient pas encore arrivés (pour rappel, le programme court avait eu lieu le lendemain matin).

"Nous sommes allés nous coucher, sans savoir si d'autres patineurs allaient devoir s'isoler. Ce n'est que le vendredi matin, jour du programme court, que nous avons enfin reçu tous les résultats. Ce fut un immense soulagement d'apprendre que tous les autres tests étaient négatifs. Il a donc fallu apporter des changements définitifs au programme et c'est à ce moment-là que nous sommes vraiment passés en mode compétition", poursuivent Eveliina Lundman, Laura Zenklusen et Anna Pfeifhofer.


"Mentalement, nous nous étions préparés à une telle situation, mais quand ça se produit, il. s'avère que c'est plus difficile que prévu. Nous savons que pour la patineuse affectée, il était incroyablement douloureux d'être exclue du point culminant de la saison à cause d'une infection au COVID. Nous avons fait de notre mieux pour l'encourager à distance et la garder aussi impliquée que possible", soulignent les coaches suisses.

"Nous avons procédé étape par étape par intervalles de 30 minutes"
Eveliina Lundman, Laura Zenklusen et Anna Pfeifhofer ont dû planifier et entraîner sans savoir qui serait capable de concourir et si même, l'équipe serait capable de concourir. Dans le cas où la patineuse ne devait pas revenir, elles ont décidé de préparer un tout autre porté pour l'un des groupes dans l'élément Group Lift.

"Nous avons procédé étape par étape à des intervalles de 30 minutes ; nous devions rester flexibles. Tout au long du processus, nous avons été complètement transparentes et honnêtes avec tous les patineurs. Cela s'est avéré être la bonne décision, nous avons tous partagé la même incertitude, et en communiquant ouvertement, nous pouvions nous soutenir et nous motiver mutuellement. Cette expérience nous a renforcés, en tant qu'entraîneurs mais aussi en tant que supporters de nos athlètes."


Image
Starlight Elite a patiné sur "Unspoken" de Hurts pour le programme court. (Credits: Sean McKinnon - 2022)

Le staff et l'équipe sont restés en contact permanent avec la patineuse isolée par téléphone ou via FaceTime. "Nous nous sommes assurés qu'un membre du personnel était toujours disponible pour elle, peu importe ce dont elle avait besoin. Une fois que le reste de l'équipe a été autorisé à concourir, la patineuse a écrit une très belle lettre à l'équipe. Nous l'avons lue ensemble, et ses mots étaient extrêmement motivants pour nous tous. En essayant de partager au mieux l'expérience avec elle, nous l'avons contactée par FaceTime juste après avoir reçu nos points.

Sur le Kiss & Cry, l'équipe a montré les premières lettres des deux prénoms des patineuses qui ne pouvaient pas être avec l'équipe. "La patineuse qui n'avait pas pu être accréditée applaudissait depuis les gradins, et la patineuse isolée se rongeait les ongles dans sa chambre d'hôtel. Malgré la distance, les deux patineuses étaient toujours avec nous."



Les trois entraîneurs sont incroyablement fières de la performance de Starlight Elite aux Mondiaux malgré les circonstances difficiles (voir les scores ici). "L'équipe est restée soudée, s'est soutenue et a été capable de patiner à merveille. Malgré tous les ajustements de dernière minute, nous sommes plus que satisfaites des deux programmes", relèvent-elles.

"L'équipe a géré toute la situation avec un grand esprit sportif et de manière très professionnelle. En tant que coaches, nous avons apporté tout notre soutien à l'équipe. Nous leur avons accordé notre confiance. Nous savions qu'ils étaient prêts pour les Championnats du monde 2022. Et ils nous ont prouvé cela!" continuent les entraîneurs, ajoutant qu'elles sont très reconnaissantes du soutien de leur fédération - sur place et à domicile.


De manière plus générale, les entraîneurs de la seule équipe senior ISU de Suisse se disent satisfaites de la saison qui vient de s'achever. "L'équipe est restée concentrée sur les objectifs fixés à chaque entraînement et elle a fait d'énormes progrès tout au long de la saison. Nous sommes ravies que les scores reflètent les progrès que les patineurs ont réalisés en équipe."

La prochaine saison déjà en préparation
Les entraîneurs suisses sont actuellement en train de réfléchir aux nouveaux thèmes et à la musique pour les nouveaux programmes. "Nous voulons créer quelque chose de nouveau et de sauvage", font-elles savoir. En plus de cela, le personnel d'entraîneurs de Starlight travaille à l'optimisation de ses horaires d'entraînement.

"Malheureusement, nous n'avons pas beaucoup de temps de glace disponible en Suisse, donc c'est toujours un vrai exercice d'équilibriste pour mettre en place le programme d'entraînements qui convient au niveau de l'équipe." Starlight cherche également en ce moment à élargir son équipe d'entraîneurs pour offrir aux patineurs des conditions d'entraînement encore meilleures.


Image
Starlight Elite - "Trapped in a Dream" Free Program. (Credits: Sean McKinnon - 2022)

Dans quelques jours, l'équipe Starlight Elite commencera déjà à s'entraîner pour la nouvelle saison. Le premier grand événement aura lieu à la fin du mois de mai avec leur camp d'entraînement consacré au programme court.

"Nous avons hâte de revoir tous nos patineurs et de travailler avec eux, surtout après cette saison réussie", lancent les entraîneurs pour conclure.

En savoir plus sur Starlight Elite
Revoyez l'interview de Dario Nocera, patineur dans l'équipe de Suisse. Dans cet épisode, on parle du fait d'être un homme dans un sport très féminin (vidéo en anglais).